Le site étant en refonte actuellement, veuillez nous pardonner pour la gêne occasionnée et n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions d’améliorations.

31, Rue Tronchet 75008 Paris

01.58.22.20.20

Nouveau décret relatif à la procédure de précision des motifs énoncés dans la lettre de licenciement

Cotisations concernées par l’exonération ACCRE

Un nouveau décret a été publié le 17 décembre 2017 au Journal officiel de la République française : décret n° 2017-1702 du 15 décembre 2017 relatif à la procédure de précision des motifs énoncés dans la lettre de licenciement.

Ce décret est applicable aux licenciements prononcés postérieurement à sa publication, soit postérieurement au 17 décembre 2017.

Ce décret a inséré deux articles dans la partie réglementaire du Code du travail : article R. 1232-13 et R. 1233-2-2. Le premier se trouve dans le chapitre concernant le licenciement pour motif personnel et le second dans le chapitre concernant le licenciement pour motif économique. Les textes de ces deux articles sont identiques. Ils sont rédigés comme suit :

« Dans les quinze jours suivant la notification du licenciement, le salarié peut, par lettre recommandée avec avis de réception ou remise contre récépissé, demander à l’employeur des précisions sur les motifs énoncés dans la lettre de licenciement.

L’employeur dispose d’un délai de quinze jours après la réception de la demande du salarié pour apporter des précisions s’il le souhaite. Il communique ces précisions au salarié par lettre recommandée avec avis de réception ou remise contre récépissé.      

Dans un délai de quinze jours suivant la notification du licenciement et selon les mêmes formes, l’employeur peut, à son initiative, préciser les motifs du licenciement ».

Rappel : La jurisprudence interdisait jusqu’à présent à l’employeur de préciser les motifs du licenciement après la notification au salarié, l’exposant éventuellement à une condamnation pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. L’ordonnance no 2017-1387 du 22 septembre 2017 a infléchi la jurisprudence dans la mesure où les motifs énoncés dans la lettre de licenciement peuvent désormais être précisés par l’employeur après la notification de celle-ci au salarié.

CONVENIR D'UN RENDEZ-VOUS

Nos agents s'occuperont de vous au plus vite

Gardons le contact

Audit experts

31, Rue Tronchet
75008 Paris

  • 01.58.22.20.20

Du Lundi au Vendredi
De 8 h 30 à 18 h 30
contact@auditexperts.fr

Nous vous rappelons

Veuillez indiquer votre téléphone ci-dessous afin d'être rappelé.